Imprimer

Entière sujétion à la Révélation et soumission à Dieu

Écrit par Fethullah Gülen on . Publié dans Caractéristiques des Prophètes

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Bien que tous les Prophètes aient été d'une très grande intelligence et dotés d'une entière sagacité et d'une âme pure, ces éléments ne jouent aucun rôle pour Dieu dans Son choix de Prophète. La plupart des messagers, y compris Mohammed, étaient illettrés. Leur Enseignant était donc Dieu. Le Prophète Mohammed, en dépit de son analphabétisme, avait connaissance du passé et du futur et une idée de tous les domaines des sciences. Il ne fréquenta aucune école et ne reçut aucun enseignement humain. Pourtant, même ses ennemis admettaient (et l'admettent toujours) qu'il était d'une parfaite justice dans les affaires familiales, d'une parfaite compétence dans l'administration de l'Etat et d'un parfait commandement des armées.

Les Prophètes étaient élevés par Dieu Lui-même. À ce propos, le Dernier Prophète rappelle des événements significatifs: «Par deux fois durant mon enfance, j'ai voulu assister à une cérémonie de mariage. Mais à chaque fois, alors que je me trouvais à mi-chemin, j'étais soudain envahi par le sommeil [et ainsi protégé contre tout péché que j'allais plus tard interdire].»[1]; «Je transportais des pierres lors de la réparation de la Ka'ba. Comme tout le monde, je relevais le bas de ma robe que je coinçais à hauteur de mes épaules afin de ne pas me blesser. Cela découvrait une partie de ma cuisse, quand soudain l'ange que j'avais déjà vu plusieurs fois dans mon enfance réapparut dans toute sa majesté. Je m'évanouis et tombai à terre. Ce fut la première et la dernière fois que je découvrais une quelconque partie de mon corps que Dieu ordonnait d'être couverte.»[2]

Les Prophètes étaient protégés par Dieu contre tous péchés, car ils avaient été créés dans un but précis. Dieu les empêchait de s'égarer, car même le moindre petit égarement aurait pu résulter en l'égarement total de l'humanité.

La Prophétie se distingue par la révélation divine:

Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un esprit [le Coran] provenant de Notre ordre. Tu n'avais aucune connaissance du Livre ni de la foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit. (42:52)

Par conséquent, les Prophètes ne parlaient jamais de leurs propres chefs: Et il ne prononce rien sous l'effet de la passion; ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée. (53:3-4)

Le Prophète Mohammed, surtout quand on l'interrogeait sur les fondements de la foi, préférait attendre de recevoir une révélation pour répondre. Parfois, les polythéistes lui demandaient de modifier le Coran. Mais comme il s'agissait d'une Ecriture Divine dont le sens et la formulation appartiennent entièrement à Dieu, il répondait comme Dieu l'en avait instruit: "Il ne m'appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé. (10:15)

Les Prophètes se soumettaient complètement à Dieu et remplissaient leur mission uniquement parce que Dieu le leur avait ordonné. Ils n'acceptaient aucun compromis et ne déviaient jamais de leur chemin en vue d'obtenir une réussite. Quand ils étaient confrontés à des menaces ou des offres séduisantes, ils répondaient à la manière du Prophète Mohammed: «Même si vous mettiez le Soleil dans ma main droite et la Lune dans ma main gauche, je n'abandonnerais jamais ma mission.» Sachant que le Coran était la Parole de Dieu, il supportait toutes les difficultés et les oppositions.[3]


[1] Ibn Kathir, Al-Bidaya, 2:350.
[2]Bukhari, "Hajj," 42; Ibn Kathir, Al-Bidaya, 2:350.
[3] Ibn Hisham, Sira, 2:285

blog comments powered by Disqus