Imprimer

Qu'est-ce que la guidance? Pouvons-nous guider les autres?

Écrit par Fethullah Gülen on . Publié dans Questions et Réponses sur L'Islam

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

La guidance est une lumière que Dieu allume dans le coeur d'une personne suite à l'usage qu'il a fait de son libre arbitre dans la voie de la croyance. Comme nous l'avons dit plus tôt, Dieu seul peut guider à la vérité. Parmi les nombreux versets coraniques qui énoncent clairement cela, voici les suivants :

Si Dieu voulait, Il pourrait les amener tous à la guidance. (6 : 35)

Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru, tous ensemble. (10 : 99)

Tu (Muhammad) ne guides pas celui que tu aimes : c'est Dieu qui guide qui Il veut. (28 : 56)

Tu ne peux de toute évidence te faire entendre des morts, pas plus que ton appel ne peut atteindre des sourds lorsqu'ils tournent le dos. Tu ne saurais, encore moins, guider des aveugles obstinément fourvoyés. Seuls t'entendrons ceux qui croient en Nos signes révélés et qui se soumettent à Dieu en vrais croyants. (30 : 52-53)

Puisque c'est Dieu qui guide, nous L'implorons dans chaque rak'a de nos prières quotidiennes : Guide-nous dans le Droit Chemin (1 : 6). Le Messager de Dieu dit : « J'ai été envoyé pour appeler les gens à la croyance. Nul autre que Dieu ne les guide et place la foi dans leurs coeurs ».

En plus des versets susmentionnés, d'autres versets déclarent que le Messager de Dieu appelle et guide les hommes au Droit Chemin : Et tu les appelles, certes, vers le Droit Chemin (23 : 73) et :

Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un Esprit (le Coran) provenant de Notre ordre. Tu n'avais aucune connaissance du Livre ni de la foi ; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un Chemin Droit. (42 : 52)

Ces versets ne sont pas contradictoires. Dieu crée chacun avec le potentiel d'accepter la croyance. Cependant, les conditions familiales, éducatives et du milieu jouent un certain rôle dans la poursuite du droit chemin ou de l'égarement. Pour inviter les gens à la croyance, Dieu a envoyé des Messagers tout au long de l'histoire humaine et a donné à certains parmi eux des Livres grâce auxquels les gens pouvaient se réformer. Le Prophète Mohammed, dernier Messager, a reçu le Coran de Dieu par le biais de la Révélation. Le Coran étant le dernier Livre Divin et inaltéré, il contient les principes de la guidance.

La conduite personnelle et le bon exemple du Messager, qui matérialisent ses enseignements, font de son style de vie un moyen de guidance. Il récite la Révélation Divine, expose les signes de Dieu et détruit les idées fausses, les superstitions et les péchés. En fait, chaque chose, chaque événement et chaque phénomène est un signe qui indique l'Existence et l'Unité de Dieu. Par conséquent, si vous voulez croire sincèrement et sans préjudice, luttez contre les désirs charnels et les tentations de votre moi malveillant, et employez votre libre arbitre dans la quête de la vérité. Alors Dieu vous guidera à l'un des chemins menant à Lui, car Il déclare :

Ô croyants ! Craignez Dieu, cherchez les moyens de vous rapprocher de Lui et de Le connaître, et luttez pour Sa cause ; peut-être serez-vous de ceux qui réussissent (dans les deux mondes) ! (5 : 35)

Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause [dans Notre voie, par amour de Nous, et pour parvenir à Nous], Nous les guiderons certes sur Nos sentiers ; en vérité, Dieu est avec les bienfaisants. (29 : 69)

Pour trouver ou mériter la guidance, vous devez sincèrement tout faire pour l'obtenir et rechercher les moyens qui y conduisent. Ceux que Dieu a bénis avec la guidance doivent montrer le bon exemple et appeler les autres par tous les moyens légaux (islamiques). Ce n'est que cela que Dieu ordonne à son Messager de faire :

Et avertis les gens qui te sont les plus proches [de leur fin, des conséquences de leurs oeuvres et du châtiment de l'Enfer).(26 : 214)

Rappelle et conseille ; tu n'es là que pour rappeler. (88 : 21)

Proclame hautement et instamment ce qui t'est ordonné ! (15 : 94)

Par la sagesse et la bonne exhortation appelle les gens au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la manière la plus courtoise. (16 : 125)

Certes vous avez en le Messager de Dieu un bel exemple pour celui qui espère en Dieu et au Jugement Dernier, et se souvient fréquemment de Dieu. (33 : 21)

Le Messager communiqua les Révélations de Dieu et appela les gens à la croyance de la manière la plus efficace et la plus raffinée. Il endura toutes les difficultés et les persécutions et rejeta les offres les plus tentantes pour cesser d'appeler les gens à la croyance en Dieu. Il continua sa mission sans escompter de récompense matérielle. Puisqu'il cherchait seulement l'agrément de Dieu et le salut des gens dans les deux mondes, quand il conquit La Mecque (événement marquant son triomphe à faire régner la Parole de Dieu parmi son peuple), il pardonna à ceux qui l'avaient persécuté, lui et ses Compagnons, durant 21 années, en disant : « Il n'y a aucun reproche contre vous en ce jour. Dieu vous pardonnera. Il est Le plus Miséricordieux des miséricordieux. Vous pouvez partir ! Vous êtes tous libres ».

Un jour il dit à Ali : « Que Dieu guide un seul homme par ton intermédiaire vaut mieux pour toi que les chamelles rousses [biens les plus précieux] ». [24] Selon la règle de « celui qui cause la réalisation d'une chose est équivalent à celui qui réalise cette chose », celui qui entraîne la croyance d'un individu reçoit la même récompense que lui, sans que la récompense de ce dernier ne diminue. De même, le Messager a dit :

Quiconque établit un bon chemin reçoit la même récompense que ceux qui le suivent jusqu'au Jour Dernier, sans aucune diminution de leurs récompenses. Quiconque établit un mauvais chemin est chargé par les mêmes péchés que ceux qui le suivent jusqu'au Jour Dernier, sans aucune diminution de leurs charges.[25]

Ceux qui ont été la cause de la guidance d'une personne ne doivent pas le lui rappeler en disant par exemple : « Si je n'avais pas été le moyen de ton salut, tu n'aurais jamais été guidé ». Une telle parole constitue un péché grave et montre l'ingratitude envers Dieu, car Dieu seul guide et c'est Lui qui fait d'un être la cause de la guidance d'un autre.

De même, ceux qui sont employés par Dieu pour guider quelqu'un ne doivent jamais s'attribuer leurs oeuvres. Ils doivent plutôt dire quelque chose comme : « Louange à Dieu qui a fait de moi, pauvre et nécessiteux que je suis, un moyen pour une oeuvre si méritoire : conduire quelqu'un à la guidance. Dieu est si Puissant, si Miséricordieux envers ses serviteurs et si Généreux qu'Il crée des grappes de raisins à partir du bois. Le bois n'a aucun droit de s'attribuer la création des raisins qui y poussent. Et je ne suis pas meilleur que ce morceau de bois ».

Quant à ceux qui ont été guidés, ils doivent penser ainsi : « En voyant mon besoin et ma faiblesse, Dieu, mon Maître, a utilisé un de Ses serviteurs pour me conduire vers la guidance. Toute louange Lui revient ». Cela dit, celui qui est guidé devrait être reconnaissant envers la personne ainsi employée par Dieu. Après tout, puisque Dieu est notre Créateur et le Créateur de tous nos actes, Il crée également les moyens qui permettent la guidance et ceux qui mènent à l'égarement. Mais cela n'annule pas et ne diminue pas la responsabilité de notre libre arbitre dans le choix de la guidance ou de l'égarement.

[24] Boukhari, Kitabu'l-Jihad ve's-Seyr, 102, Hadith numéro 2942, Volume 4, Traduit par Harakat Ahmed, al-Maktaba al-'Açriyye, Liban, 2001, p. 214.
[25] Mouslim, Zakat, 69 ; Ibn Maja, Moukaddima, 203.

blog comments powered by Disqus