• Accueil
  • Presse
  • Nouvelles
  • La déclaration de l’avocat de Monsieur Gülen en réponse aux allégations dans l’International Herald Tribune

La déclaration de l’avocat de Monsieur Gülen en réponse aux allégations dans l’International Herald Tribune

L’international Herald Tribune a publié, le 18 Avril 2012, un article de Dan Bilefsky et Şebnem Arsu intitulé « les forces de l’ombre croissent en Turquie ».

L’article en question reprend les allégations infondées à l’encontre de Monsieur Gülen diffusées auparavant par les médias turcs. La reprise de ces allégations des sources turques a donc nécessité une nouvelle déclaration à ce sujet.

Avant de répondre aux allégations, nous souhaitons mettre au clair certains points :

M. Gülen a, toujours, réalisé ses activités intellectuelle et scientifique, en public, dans le cadre des droits civiques – qu’il détient en tant que citoyen – sans contrevenir aux lois. Ces activités comprennent des valeurs telles que : l’individu, le service pour l’individu, la primauté du droit, la démocratie.

Mon client a toujours manifesté sa pensée et ses convictions en prônant « la diversité des opinions et le respect des croyances », « la tolérance et le dialogue », « la règle du consensus », « l’idéal de faire vivre autrui et non de vivre pour soi ». L’intérêt accordé à ces idées par une grande partie de l’opinion publique a mis mal à l’aise certains groupes marginaux qui ont commencé à propager des scénarios imaginaires. Bien qu’ils aient adopté une attitude hostile à ses idées et ses convictions, ils n’ont pas émis leurs propres opinions. Ils ont entrepris une campagne de diffamations afin de défaire le grand intérêt accordé par l’opinion publique à ses idées et d’éliminer l’amour et le respect exprimés envers M. Gülen. Ils ont tenté de le condamner aux yeux de l’ordre public et la justice en publiant à son encontre de nombreux articles et livres contenant des allégations infondées. Ainsi les poursuites qui ont été introduites concernant les allégations faites dans ces publications ont donné lui à une procédure judiciaire. La décision rendue à cette occasion a déclaré infondées toutes les allégations tenues à son égard. Le jugement rendu à la majorité des voix, acquittant mon client M. Gülen, a acquit l’autorité de la chose jugée en épuisant toutes les voies de recours. Toutefois, bien que la décision de justice prononcée soit définitive, les allégations tenues à l’encontre de mon client sont répétées sans cesse, voir même transmises aux médias étrangers.

La publication dans l’International Herald Tribune d’un article qui ne fait que refléter cette position hostile nous a profondément accablés. Il s’avère que les allégations à l’encontre de mon client sont infondées. En effet, dans la dernière partie de l’article, la formulation « il est impossible de démontrer la prétention que les disciples de Gülen contrôlent les forces de sécurité turques » confirme le fait que les allégations ne sont qu’infondées. L’affirmation « mais personne n’infirme cela » énoncée, dans la suite, est loin de la réalité. Car selon le tribunal en charge du jugement de mon client, il a été démontré à partir des investigations effectuées par la police nationale (tant au niveau du commissariat général que les 81 commissariats locaux) que ces allégations sont totalement sans fondement. Dans ce cas, n’est-ce pas une injustice – faite ouvertement – de répéter encore et encore ces même allégations et de laisser continuellement mon client sous ces accusations ? Ce cas n’est-il pas une preuve évidente que ces allégations sont intentionnelles et malveillantes ?

Les convictions et les activités de M. Gülen n’ont aucune ambition politique comme le prétendent les allégations. Par conséquent, il est inconcevable de dire au sujet de mon client qu’il soutient un parti politique précis, qu’il est un paravent, qu’il cherche à former un pouvoir politique ou qu’il imprègne les partisans opposés. M. Gülen ne dispose pas d’un pouvoir organisationnel comme l’avancent certains. Toute sa puissance provient du fait qu’il se positionne toujours aux côtés de la science, de la vertu et de l’honnêteté.

Mon client n’est pas « le dirigeant d’un mouvement islamique ». Il expose, en tant qu’homme scientifique, ses idées et ses convictions concernant les problèmes sociaux de l’humanité. Il a été orienté, durant toute sa vie, par la passion, le désir ardent et l’émotion de servir continuellement les hommes – au sens large du terme homme et femme – de partager leurs soucis et de résoudre leurs problèmes.

Mon client ne dispose d’aucun agenda secret, bien au contraire il présente publiquement ses propos et ses positions.

Les allégations telles que « si vous touchez vous serez contaminé » ou « si vous critiquez vous serez considéré comme un dealeur ou un terroriste » sont dans leur ensemble que des inventions. De nombreux livres et de centaines d’articles à l’encontre de mon client, ont été publiés bien avant Ahmet Şık. Pas une seule de ces personnes ne fut emprisonnée. Mon client n’a aucun lien avec les procédures entamées en Turquie. Ces questions relèvent entièrement des institutions judiciaires. Associer les expressions « chasse aux sorcières » et « vengeance » avec mon client, en prétextant ces procès ne peut être qualifié que d’injustice faite à son encontre.

Nous souhaitons à ce sujet rappeler une déclaration de M. Gülen exposant en toute sincérité ses convictions :

« Il n’y a pas de place dans ce monde pour l'impolitesse, la grossièreté, l'avidité, les désirs mondains à long terme, les chamailleries, les combats, la trahison, le mensonge, l'oppression, l'extorsion, détournement de fonds (la corruption). Mais il est fait place dans ce monde, à la générosité, à la subtilité, à la persévérance de la résurrection, à l'amour, à la douceur, au dialogue, au respect des droits d’autrui, à la confiance, à la loyauté, à la vérité, à la justice, à suivre le droit chemin. Les individus de ce monde ont enlevé de leur vocabulaire les significations véritables de l’hostilité, de la haine et du combat. Ils ont fondé leur vie sur l’amour, la douceur et le relationnel avec les hommes. Ils acceptent les individus qui les entourent tels qu’ils sont. Ils considèrent les pensées différentes, les interprétations différentes et les positions différentes non comme un moyen de débattre mais plutôt comme une occasion d’exposer les étendues de la pensée et par ce biais de montrer, aux individus, que ces différences sont des variantes de la vie. »

Ces déclarations montrent effectivement qu’il n’y a pas de place dans les pensées et convictions de M. Gülen pour la haine et l’hostilité. Bien au contraire mon client ne comprend pas les individus qui se haïssent, s’attaquer mutuellement et se rendent la vie difficile :

« Mais pourquoi tout cela arrive-t-il ? Pourquoi n’arrivons nous pas à aimer alors qu’il est possible d’aimer ? Pourquoi n’arrivons nous pas à construire des relations amicales durables ? Pourquoi n’arrivons nous pas, en tant que nation, à partager la douleur et la joie ou encore le bonheur et le chagrin ? Est-ce parce que la lutte et les efforts à faire sur le chemin de la conquête des cœurs sont plus difficiles que la lutte sur les champs de batailles ? Ou est-ce parce que le cœur, organe le plus précieux de l’homme, est fermé à l’amour, à la tolérance, à l’union, à l’acceptation des différences et au partage, et est ouvert à l’hostilité, la haine, l’impolitesse, la convoitise, la discrimination ? Non, non! Je prends à témoin Dieu qui a créé le cœur, qu’il n’est pas possible que cet organe le plus précieux et le plus étendu soit fermé à toutes ces vertus et ouvert à ces perversités ! »

Maintenant, d’où nous viennent cette haine, cette hostilité, et cette convoitise qui ne paraissent pas de notre histoire ? Pourquoi nous détestons-nous les uns les autres ? Pourquoi cherchons-nous à nous attaquer les uns les autres et pourquoi nous affrontons-nous constamment ? Plus précisément, pourquoi nous rendons-nous la vie difficile ?

À cette occasion, nous tenons à préciser encore une fois, que M. Gülen ne se préoccupe pas des personnes et des organisations, des ambitions politiques, mais s’intéresse plutôt à l’ordre des idées. Le fondement de ses idées et ses activités est de servir l’humanité dans le cadre des valeurs humanistes et universelles. Il ne s’est impliqué aucunement dans une activité qui est contraire à la loi.

Nous soumettons, respectueusement, cette déclaration à l’attention de l’opinion publique.

Orhan Erdemli
Avocat de M. Gülen

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.