Pourquoi Satan persiste-t-il dans son incroyance?

Chaytane, le mot arabe pour Satan, signifie « être chassé de la Présence Divine, conduit dans le déshonneur loin de la Miséricorde de Dieu ». Satan est tel celui qui avait toutes les cartes d'atout mais qui les joua contre lui-même, ou tel celui qui a tout perdu alors qu'il était sur le point de gagner.

Le Coran décrit l'état de Satan comme suit :

Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux Anges : “Prosternez-vous devant Adam”. Ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblis (Satan) qui ne fut point de ceux qui se prosternèrent. [Dieu] dit : “Qu'est-ce qui t'a empêché de te prosterner quand Je te l'ai ordonné?” Il répondit : “Je suis meilleur que lui : Tu m'as créé de feu, alors que Tu l'as créé d'argile.” (7 : 11-12)

Satan s'est tellement égaré qu'il ne peut pas entendre ou se rendre compte de la vérité. Il est devenu si pervers qu'il s'est fait victime de son propre cercle vicieux de dépravation. En d'autres termes, il s'est d'abord dupé lui-même avec sa fierté, son orgueil et sa vanité. Avec sa première dialectique satanique (« je suis meilleur que lui »), il fit son premier tour dans le cercle vicieux. Il se priva de tous les moyens d'implorer le pardon, et même d'être pardonné, en trouvant des excuses comme : « Je suis meilleur que lui ». Une telle réponse montre clairement son orgueil ainsi que le débordement de sa fierté, de sa vanité et de son arrogance.

Satan commit une erreur. Adam et Ève (Hawwa) en firent de même quand ils mangèrent le fruit de l'arbre interdit. Cependant, dès qu'ils réalisèrent leur erreur, Adam et Ève implorèrent Dieu de leur pardonner : Nous nous sommes rendus injustes envers nous-mêmes, Seigneur, si Tu refuses de nous absoudre et nous retires Ta grâce, nous serons perdus à jamais. (7 : 23) Dieu leur accorda le pardon, et le cercle vicieux ne put donc pas s'établir. D'autre part, Satan essaya de se justifier et chercha à prouver qu'il avait raison et qu'il était innocent en niant son erreur même après avoir été averti à ce sujet. Son insistance continue sur sa prétendue supériorité à Adam lui coûta sa propre perte.

Beaucoup de versets décrivent l'hostilité de Satan, sa jalousie, et son combat contre l'humanité, ainsi que son impertinence, son ignorance et sa désobéissance envers Dieu. Parmi ces versets voici les suivants : « Puis par Ta puissance, je ne manquerai pas de les égarer » (4 : 119) « Je me posterai désormais sur Ta Voie Droite à guetter les humains les harcelant sans trêve, pardevant, par derrière, sur leur droite et sur leur gauche, de sorte que Tu en trouveras bien peu qui Te seront reconnaissants ! » (7 : 16-17)

C'est ainsi qu'il devint l'ennemi juré de l'humanité. Son erreur, ses justifications, son arrogance et sa rébellion donnèrent lieu à son expulsion (7 : 13). Tout cela, ainsi que son voeu de corrompre les humains, éloignèrent Satan de la Miséricorde universelle de Dieu, source d'élévation et d'illumination. Il se livra entièrement à la logique satanique et choisit le chemin du plus mauvais séducteur. Plus il séduisit les gens et plus s'éloigna ; plus il s'éloigna et plus il se remplit d'envie et de rancoeur malveillantes. Ce processus le poussa à acquérir une seconde nature intégrant l'ingratitude, l'intrigue, la méchanceté et la dépravation.

À mesure que la distance qui le séparait de la Miséricorde Divine grandissait, il devenait plus cruel et plus dépravé. Sa rancoeur, sa vanité et son orgueil augmentèrent. Il osa contester Dieu, s'éloignant ainsi davantage de Sa Miséricorde. Sa rébellion et son défi de Dieu scellèrent sa perte : son coeur fut à jamais scellé. Désormais il ne restait plus que le mal dans son coeur, il avait détruit toute opportunité de faire le bien ou de se réformer.

Nous sommes des êtres très honorés. Si nous réalisons tout notre potentiel, nous pourrons ressembler aux anges. Mais nous pouvons aussi aller dans le sens inverse. Considérez ce qui suit : les musulmans qui observent toutes leurs obligations religieuses et qui maintiennent d'excellentes relations avec les autres, peuvent occasionnellement perdre leur sang-froid. À ces moments-là, ils perdent toute leur douceur, leur compassion, leur clémence et tolérance. Si vous les examinez quand ils sont dans un tel état, vous ne verrez que la haine, l'envie malveillante, la rancoeur et la colère, surgissant comme des étincelles de l'Enfer. Si vous essayez de les conseiller ou de les consoler en de tels moments vous n'arriverez à rien.

Chacun a vu et vécu des états semblables. Mais nous gardons toujours le potentiel, par la Miséricorde de Dieu, de surpasser ces états et de revenir à l'état normal de vertu. Au contraire, Satan est toujours dans un état de haine, d'envie malveillante et de rancoeur. Il ne peut penser qu'au mal et à la diablerie, car il ne sait plus comment penser au bien. Satan connaît Dieu, mais il a oublié la compassion, la gentillesse et la tolérance, qui sont les seuls obstacles à sa vanité. En bref, il s'adore lui-même. Notre système de défense principal pour ne pas tomber dans un pareil état est la confiance et la croyance en Dieu. Nous nous soumettons à Lui et nous dépendons de Lui. Que Dieu nous garde de suivre Satan !

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.