• Accueil
  • Presse
  • Nouvelles
  • Fethullah Gülen en tête du classement par le FP du « Top 20 des intellectuels publics du monde »

Fethullah Gülen en tête du classement par le FP du « Top 20 des intellectuels publics du monde »

L’intellectuel turc Fethullah Gülen, l’un des savants islamiques les plus influents du monde, est arrivé premier dans la compétition pour la liste des « 20 plus grands intellectuels publics du monde », organisée par le magazine Foreign Policy. L’enquête, suivie de près par des millions de gens du monde entier, montra que les dix premiers étaient tous des érudits de confession musulmane, comprenant deux lauréats du Prix Nobel, le romancier Orhan Pamuk, qui est aussi turc, à la 4e place, et l’avocate iranienne spécialiste des droits de l’homme Shirin Ebadi, à la 10e place.

Dans la liste du Top 20 on trouve l’activiste Noam Chomsky, particulièrement connu pour ses critiques virulentes de la politique extérieure des États-Unis, de la Guerre du Vietnam jusqu’aux événements actuels ; l’ancien vice-président américain Al Gore, chantre de la lutte contre le réchauffement climatique ; Bernard Lewis, l’un des plus illustres historiens du Moyen Orient ; Umberto Eco, écrivain célèbre en Italie ; Amartya Sen, pionnier de « l’économie du bien-être » du XXe siècle ; Fareed Zakaria, rédacteur en chef du Newsweek International ; et Gary Kasparov, le Russe défenseur de la démocratie et grand maître des échecs.

Le magazine Foreign Policy (FP), dont le siège est à Washington, publia dans le numéro de mai/juin une liste du « Top 100 des Intellectuels Publics » du monde et demanda à ses lecteurs de voter pour les 20 premiers de leurs choix, leur promettant de publier cela dans le numéro actuel. Le magazine dit qu’il ne s’attendait pas à « une avalanche de votes » quand un demi million de personnes sont intervenues sur le site foreignpolicy.com pour sélectionner leurs candidats favoris, ajoutant qu’un « tel raz-de-marée révèle quelque chose d’exceptionnel sur le pouvoir des hommes et des femmes que nous avons choisi de classer. Nous les avions inclus dans notre liste du Top 100 principalement en raison de l’influence de leurs idées ».

Le Foreign Policy nous divulgue pourquoi il a préféré 100 candidats à tous les autres : « Les candidats doivent être vivants et encore actifs dans la vie publique. Ils doivent s’être distingués dans leur propre domaine et doivent s’être montrés capables d’influencer un grand débat, souvent bien au-delà des frontières de leur propre pays. » Le magazine a permis aux lecteurs d’élire 20 noms parmi les 100 mentionnés. Il leur a aussi offert de rajouter un nom qui n’apparaît pas sur la liste. Ainsi, Stephen Colbert, animateur de télévision et satiriste, a été le nom rajouté le mieux coté. Il anime une parodie de journal télévisé appelée The Colbert Report diffusée tard le soir. Colbert est devenu l’une des sources essentielles des jeunes Américains en quête d’informations et d’analyses authentiques.

Le Foreign Policy a aussi noté que Gülen a rassemblé le plus de voix après que Zaman, quotidien le mieux vendu de Turquie, a publié leur sondage sur leur page d’accueil. FP a remarqué que « ce qui fait aussi “l’intellectuel public” est son talent à communiquer avec un public nombreux et varié. Ce talent est sans aucun doute un atout pour certains de ceux qui se retrouvent dans les plus hauts rangs du classement. » FP a indiqué que les médias ont beaucoup parlé de ces intellectuels partout dans le monde, notamment à travers des articles publiés au Canada, en Inde, en Indonésie, au Qatar, en Espagne et ailleurs. Certains noms de la liste comme Aitzaz Ahsan, Noam Chomsky, Michael Ignatieff et Amr Khaled incitèrent les gens à voter en promouvant notre liste sur leurs sites internet.

FP publia de brèves descriptions de Gülen et de Pamuk, disant de ce premier : « Un savant islamique moderne et leader du mouvement qui porte son nom, Gülen est considéré par la plupart comme l’un des penseurs musulmans vivants les plus importants de notre époque. Il est l’auteur de plus de 60 livres. » Quant à Pamuk, il dit de lui : « Pamuk a remporté le Prix Nobel de littérature en 2006 après une année où il a été poursuivi en justice dans son pays à cause de ses commentaires sur la question du génocide arménien. Ses livres les plus célèbres sont Mon Nom est Rouge, Neige et Istanbul : Souvenirs d’une Ville. »

FP attribua le résultat aux partisans de Fethullah Gülen : « En l’espace de quelques heures, les votes en sa faveur commencèrent à affluer. Ses partisans – qui sont typiquement des musulmans instruits en pleine ascension sociale – étaient très désireux de donner leurs voix non seulement à leur leader, mais aussi à d’autres musulmans du Top 100. »

Publié par la Fondation Carnegie pour la Paix Internationale, le bimensuel est l’un des magazines les plus en vue en Amérique qui s’attache à la recherche et à l’analyse des affaires internationales et qui promulgue des conseils pour la politique extérieure des États Unis. Le magazine a présenté les 100 hommes et femmes du classement comme faisant partie des « penseurs les plus raffinés du monde ».

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.