Le Hizmet et la participation civique

Le Hizmet et la participation civique

Le duel que nous avons connu entre islam et kémalisme a fait de l'ombre au duel islamisme (islam politique) et mouvement Hizmet (islam social). A la base de ces deux tendances, des théories différentes. Leur harmonie, lors de la dernière décennie, a cependant mené à une alliance face à la «menace» kémaliste. Il me semble que la distinction entre les deux tendances est positive, malgré quelques fluctuations à court terme.

La formation de la démocratie participative en Turquie

Le gouvernement de l'AKP est un pouvoir légitime malgré ses tendances autoritaires. Mais l'opposition du Hizmet à l'islamisme montant de l'AKP est un facteur important qui permet de comprendre comment se forment les politiques en Turquie. Pour le Hizmet, la Turquie doit avoir de bonnes relations avec les institutions occidentales majeures.

L'opposition du Hizmet contribue fortement à la formation d'une démocratie participative en Turquie. Jusqu'à maintenant, la démocratie turque se jouait entre les différents partis politiques, faute d'une société civile et d'acteurs du marché forts. Le politologue Benjamin R. Barber définit une démocratie forte par un rôle plus important donné à la citoyenneté par rapport aux mécanismes constitutionnels formels.

Il soutient particulièrement la participation civique, l'éducation civique et les sociétés civiles dynamiques. Ainsi, la montée du mouvement Hizmet est un facteur positif clé qui permet de mettre en valeur le modèle participatif de la démocratie en Turquie.

Vers un parti politique ?

Le Hizmet est l'un des premiers mouvements civiques à ne pas être organisé à l'image d'un parti politique. Certains disent que le mouvement Hizmet devrait créer son propre parti. Je ne suis pas d'accord. Un mouvement de société civile fort qui décide de modifier son affiliation à tel ou tel parti politique est une meilleure idée. La concurrence entre les partis peut entraîner une radicalisation de leur politique.

C'est dans ces moments-là que les mouvements sociaux influents ont un rôle important. Chaque parti politique en Turquie a ses propres affiliations, à des syndicats ou à des médias. Il est donc rare de voir en Turquie l'émergence de mouvements sociaux nouveaux et autonomes qui rejettent toute affiliation à un parti politique. C'est pourquoi certains ont du mal à comprendre la position du Hizmet dans la politique turque contemporaine.

Il y a aussi la question de la transparence. L'activisme du mouvement Hizmet crée un débat public d'ampleur. En pratique, il y a beaucoup d'autres mouvements sociaux religieux en Turquie qui sont également influents, mais il leur manque un certain niveau de transparence. Objet régulier de débats, le mouvement Hizmet fonctionne nécessairement de façon plus transparente.

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.