Arguments Généraux de la Résurrection

Une analyse profonde du fonctionnement de l'univers dévoile un système de paires, comprenant deux éléments opposés, que l'on trouve partout, qui est bien ancré et duquel résulte le bien et le mal, l'utilité et l'inutilité, la perfection et l'imperfection, la lumière et l'obscurité, le chemin du salut et celui de l'égarement, la croyance et l'incroyance, l'obéissance et la désobéissance, la haine et l'amour. Les conflits continuels qui en résultent entre les opposés entraînent assez d'altérations et de transformations permanentes pour produire les éléments d'un nouveau monde. À la fin, ces éléments opposés mèneront à l'éternité où ils se matérialiseront en Paradis et en Enfer. Le monde éternel sera constitué des éléments essentiels de ce monde éphémère, auxquels sera alors accordée la permanence.

Le Paradis et l'Enfer sont les deux fruits opposés portés par les deux branches de l'arbre de la création; ils sont les deux résultats de la chaîne de la création, les deux réservoirs où finissent deux flots de choses et d'événements; ou encore les deux pôles où les êtres affluent par vagues. Ce sont deux lieux où la Grâce et le Courroux Divins se manifestent et qui seront remplis de leurs habitants après la fin du monde.

Les oppresseurs quittent cette terre sans recevoir leurs châtiments et les opprimés sans que justice leur soit faite. Ces injustices seront traitées par la Cour Suprême de l'Au-delà; dans le cas contraire, en ignorant de tels cas, Dieu serait considéré comme injuste et imparfait. Dieu punit parfois les coupables dans ce monde. Les souffrances endurées par les peuples désobéissants et rebelles qui nous ont précédés nous enseignent que chacun peut recevoir la correction jugée convenable par La Splendeur et La Majesté de Dieu Tout-Puissant. Ainsi, comme il est déclaré dans ce verset: Vous autres scélérats! Tenez-vous à l'écart, en ce jour! (36:59), la justice absolue de Dieu requiert qu'Il sépare les bons des mauvais dans l'Audelà et qu'Il donne à chacun ce qu'il mérite.

Notre place dans la création est unique car nous avons en nous-mêmes un aspect de tout ce qui existe dans l'univers. Nos facultés mentales et spirituelles représentent le monde angélique et les autres mondes spirituels, tels que le monde des symboles et celui des formes immatérielles. Mais en raison de notre capacité innée à apprendre et notre possession d'un libre arbitre, nous pouvons surpasser même les anges. Notre aspect physique ou biologique représente les plantes et les animaux. Bien que nous soyons limités dans le temps et l'espace, nos facultés spirituelles et nos autres forces qui leur ressemblent telle que l'imagination, nous permettent de transcender le temps et l'espace. Malgré notre valeur unique et inestimable par comparaison aux autres membres de la création, certains d'entre nous meurent à la naissance et d'autres meurent très jeunes. En outre, nous désirons ardemment l'éternité et certains de nos sens et de nos sentiments ne peuvent être satisfaits avec moins que cela. Si nous avions le choix entre d'une part, une vie éternelle précédée d'une vie pleine de dures épreuves en ce monde, et d'autre part, l'anéantissement après une courte vie passée dans le luxe, nous choisirions probablement la première alternative. Peut-être irions-nous même jusqu'à préférer une existence éternelle en Enfer à une nonexistence éternelle. Dieu Le Tout Miséricordieux et Le Très Sage, ne nous condamne pas à la non-existence éternelle. Il ne nous a pas créés en nous dotant de ce désir ardent pour l'éternité, pour nous faire ensuite souffrir tandis que nous essayons d'accomplir un désir qui vient du plus profond de notre coeur mais qui s'avèrerait impossible. Par conséquent, la Sagesse Divine nécessite l'existence du monde éternel.

Ce monde ne peut évaluer le mérite réel d'une personne. Bien que nous n'ayons qu'un petit corps, nous pouvons cependant, grâce à nos facultés mentales et spirituelles, embrasser l'univers entier. Nos actes ne sont pas restreints à ce monde, ainsi ils ne peuvent pas être limités dans le temps et l'espace. Notre nature est si universelle que même les actes du premier homme affectent la vie et le caractère du dernier, et peut-être même de toute l'existence. Limiter l'être humain à une entité physique, une courte durée de vie, et un espace restreint, comme le font les matérialistes, montre un manque total de compréhension et d'appréciation de la réalité de l'être humain.

Les critères de ce monde ne peuvent évaluer les valeurs intellectuelles et spirituelles des prophètes et leurs réussites, ou les horreurs perpétrées par des monstres tels que Pharaon, Hitler et Staline. Ils ne peuvent non plus estimer la vraie valeur de la sincérité et des qualités morales. Quelle récompense pourrait convenir à un martyr qui a tout sacrifié pour Dieu, pour les autres ou pour des valeurs universelles telles que la justice et la vérité? Quelle échelle pourrait peser la rémunération d'un savant croyant, dont la recherche consciencieuse aboutit à une invention profitable à toute l'humanité, jusqu'à la fin du monde?

Seule la balance sensible de l'autre monde, qui peut peser avec précision même un atome de bien ou de mal, est capable de peser ces oeuvres:

Au Jour du Jugement, des balances d'une extrême sensibilité, seront dressées. Nulle âme ne sera lésée, fût-ce du poids d'un grain de moutarde. Tout entrera en ligne de compte, et nos comptes seront infaillibles pour les pieux. (21:47)

Même si rien ne requérait la résurrection, la seule nécessité de peser nos oeuvres nécessiterait l'établissement d'une balance infiniment juste et sensible.

Même si Dieu fait tout ce qu'Il veut, aucune de Ses oeuvres n'est sans but. En se basant sur ce fait, Sa sagesse universelle nécessite la résurrection. Si ce n'était pas le cas, nous aurions à répondre aux questions suivantes: est-il possible de concevoir que l'Être Majestueux, qui manifeste la Souveraineté de Sa Seigneurie par l'ordre parfait, le dessein, la justice et l'équilibre dans l'univers, ne récompense pas les croyants qui cherchent Sa protection en tant que Seigneur et Souverain, qui croient en Sa sagesse et en Sa justice, et qui Lui obéissent en L'adorant? Permettrait-Il à ceux qui nient Sa sagesse et Sa justice, se rebellent contre Lui ou L'ignorent, de rester impunis? Comme ce monde temporaire ne reçoit qu'une infime manifestation de Sa sagesse et de Sa justice en ce qui concerne l'humanité, la majorité des mécréants quittent ce monde impunis et la plupart des croyants partent sans récompense. La Justice Divine est donc nécessairement reportée à la Cour Suprême, où nous serons soit récompensés, soit punis pour de bon.

En bref, nous avons été créés pour des objectifs universels. Ceci est d'ailleurs mentionné dans le Coran:

Pensiez-vous avoir été créés sans but, et que plus jamais vous ne seriez ramenés vers Nous? Exalté soit Dieu, le Vrai Souverain! Il n'y a pas de divinité, sauf Lui, le Maître du Trône Sublime. (23:115-116)

Nous n'avons pas été créés pour simplement jouer et nous divertir, et l'anéantissement éternel dans la tombe n'est pas non plus notre ultime destinée. Au contraire, nous avons été créés pour une vie éternelle qui nous a été préparée par nos oeuvres: un monde plein de beauté et de béatitude (le Paradis), ou un monde affreux plein de malheurs (l'Enfer).

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.