L'habituer dès le plus jeune âge à la mosquée

Durant la « Période Glorieuse » de l'Islam (quand le Prophète était en vie), les enfants - même les plus jeunes - avaient le droit d'aller à la mosquée quand ils le voulaient. Mais de nos jours, il est malheureux de voir les gens refuser d'emmener les enfants sous prétexte que cela serait contraire aux règles de bienséance de la mosquée. Il est aussi regrettable de voir dans beaucoup de mosquées d'âpres vieillards effrayer et repousser ces pauvres innocents.

Ce qui est déplorable, c'est qu'il arrive que ces personnes à l'esprit étroit et aux connaissances religieuses très limitées s'imaginent préserver la sainteté de la mosquée en fronçant les sourcils et en faisant les gros yeux aux enfants. Mais en agissant de la sorte, ils font peur aux enfants et exhibent un comportement qui va à l'encontre de la Tradition du Messager de Dieu selon laquelle, durant la prière à la mosquée, les hommes doivent prendre place aux premiers rangs, les garçons derrière eux, et derrière ceux-ci les filles et les femmes.

C'est seulement quand les enfants seront ainsi admis au sein de la mosquée et qu'ils prieront dans le rang qui leur est conféré qu'ils pourront voir et ressentir l'ardeur et le bonheur que la prière procure aux adultes. Cela augmentera aussi leur intérêt pour la pratique religieuse. Donc, loin de les exclure, de se montrer sévère avec eux et de leur faire peur, si cela est possible, il convient de les encourager en leur donnant de petits cadeaux afin qu'ils prennent goût à la prière. Nous devons leur faire aimer les mosquées et leurs jardins, sans pour autant leur faire oublier le caractère sacré de ces lieux. Alors qu'il priait avec ses disciples à la mosquée, il arrivait au noble Messager de prendre sa petite-fille Oumamah sur son dos, de la reposer à tere lors de sa prosternation et de la reprendre sur son dos quand il se relevait. Cet acte est d'autant plus important qu'il a été accompli par ce guide ultime et ce meilleur exemple à suivre qu'est le Prophète.

Le Messager de Dieu n'a jamais prononcé une seule parole ou pris une seule attitude qui pourrait être considérée comme dure concernant la présence des enfants à la mosquée. Par conséquent, nous devons faire place à une mosquée dans l'un des plus beaux endroits de notre quartier, et transformer nos maisons en lieux de prière afin que le regard et l'esprit des enfants soient sans cesse interpellés par des signes leur rappelant Dieu, qu'ils portent un regard pieux et sage sur la vie, et enfin qu'ils choisissent et déterminent leur propre voie grâce à leur libre arbitre et à une conscience libre. Pour ne parler que du point de vue de la prière prescrite (salât), si, quand l'enfant vient en âge de prier, son père le prend par la main et l'installe aux côtés de sa mère sur le tapis de prière et qu'il parvient à lui inspirer une certaine profondeur spirituelle et la dévotion de son coeur à l'Islam, il aura certes accompli une grande réussite. En effet, la prière représente un moyen essentiel pour se rapprocher de Dieu le Très-Haut.

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.