Pour illuminer le chemin de l'humanité

Notre plus grand problème aujourd'hui est que beaucoup de gens ne reconnaissent pas le Prophète Mohammed et que d'autres négligent ou refusent de suivre son chemin. Dieu envoya Mohammed, tout comme Il a envoyé tous les Prophètes précédents, pour illuminer notre voie:

Dieu a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets et leur montre Ses signes [en eux-mêmes et dans l'univers], les purifie [de leurs péchés et de leurs déviances] et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident. (3:164)

Dieu envoya des messagers pour guider les gens à la vérité afin qu'ils puissent être purifiés de tout péché. Ceux qui furent éclairés par les messagers trouvèrent la voie de la Présence Divine et atteignirent le plus haut rang de l'humanité. Selon Ibrahim Haqqi: «Dieu déclara qu'Il ne pouvait être contenu par la terre et les cieux. Il ne peut être connu et atteint qu'à travers les cœurs.» C'est pourquoi les Prophètes guidaient l'humanité à la connaissance de Dieu.

Ceux qui suivent cette guidée sont touchés par Lui dans le plus profond de leur être, qu'on l'appelle cœur, âme ou conscience, car c'est la seule chose qui puisse saisir Dieu dans Son intégralité. Les esprits ne peuvent pas Le comprendre et la philosophie ne peut pas L'atteindre. Par conséquent, les Prophètes purifiaient les âmes afin qu'elles puissent être des miroirs dans lesquels Dieu pourrait Se manifester. Le Prophète Mohammed nous a laissé le Coran et la Sounna afin de nous montrer comment vivre de façon à atteindre le but pour lequel les Prophètes ont été envoyés.

Il convient de souligner ici les trois points suivants:

Premièrement, les Prophètes n'étaient pas des hommes ordinaires. Ils étaient plutôt des personnes choisies à travers lesquelles Dieu Se manifestait. Dieu les choisissait et portait une attention particulière à leur éducation afin qu'ils cherchent toujours à gagner Son agrément. Comme ses prédécesseurs, le Prophète Mohammed était toujours à la poursuite de l'approbation et de la satisfaction de Dieu. Ses derniers mots furent: «Allahoumma fi ar-Rafiq al-A'la (Ô Dieu! Vers la plus haute Compagnie!)» Son épouse Aïcha rapporte ainsi ses derniers moments:

J'étais avec lui pendant ses derniers soupirs. Chaque fois qu'il tombait malade, il me demandait de prier pour lui et, escomptant que ma prière serait acceptée à travers la bénédiction de sa noble main, je tenais sa main et je priais. Durant sa dernière maladie, je voulus faire pareil et prier, quand il retira soudain sa main et dit: «À Rafiq al-A'la!»[1]

Deuxièmement, le monde n'a jamais été privé de successeurs de la mission prophétique qui consacrent leurs vies à prêcher et à enseigner la vérité. L'on doit chercher ce que les Prophètes cherchaient, prêcher ce que les Prophètes prêchaient, et les suivre scrupuleusement en enjoignant et en répandant le bien, et en interdisant et en arrêtant le mal.

Troisièmement, la mort n'est pas l'annihilation totale mais plutôt un changement de monde sans se séparer complètement de celui-ci. La mort des Prophètes est spéciale. Dans le cas des martyrs, dont le rang spirituel est inférieur à celui d'un Prophète, le Coran dit: Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier de Dieu qu'ils sont morts. Au contraire ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients. (2:154) En conséquence, on ne peut pas dire que les Prophètes soient morts. Ainsi le Prophète Mohammed n'est pas mort au sens où on l'entend communément. Il a seulement changé de lieu et est passé dans une autre dimension ou un autre degré de vie.

Ceux qui peuvent pénétrer d'autres dimensions avec leurs facultés intérieures ressentent différentes dimensions du temps et de l'espace, voient différentes créatures et regardent les choses et les événements à partir de points de vue différents. L'on considère les choses et les événements en fonction du niveau dans lequel on se trouve.

Ceux qui s'élèvent assez pour voir toutes les dimensions de ce niveau voient leurs champs de vision s'élargir au fur et à mesure qu'ils montent plus haut. Ainsi leur capacité et leur jugement de toutes choses deviennent plus complets. De telles personnes peuvent à la fois être assises à nos côtés et être en présence du Messager de Dieu. Tout en priant avec nous, elles peuvent aussi très bien diriger la même prière pour des anges dans l'au-delà. Il existe une classe particulière de saints appelés abdal (substituts). Quand l'un d'eux meurt, il ou elle est immédiatement remplacé par un nouveau saint qui peut voir le Prophète chaque fois qu'il le désire. Jalal ad-Din as-Suyuti, un savant du XVIe siècle, a dit: «J'ai vu le Messager de Dieu vingt-huit fois tandis que j'étais éveillé.»


[1]Bukhari, "Maghazi," 83; Muslim, "Salam," 50,51; Abu Dawud, "Tib," 19.

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.