Fethullah Gülen : les propos du Pape sont déplorables, les musulmans ont droit a des excuses

Fethullah Gülen, un savant musulman très en vue en Turquie, a publié la déclaration écrite suivante à propos des récents commentaires que le Pape a fait sur l'islam lors de son discours à l'Université de Ratisbonne (en Allemagne).

Gülen jugea les propos tenus par le Pape «très déplorables», notamment à une période où la tolérance et la compréhension doivent être prêchées par les hommes de religion.

Voici le texte intégral de la déclaration de Gülen:

Toutes les différences entre les messages de tous les Prophètes et les Messagers, d'Adam jusqu'à Mohammed, le Dernier Messager (paix sur eux tous), se rapportent à des sujets secondaires, et ces différences ne nuisent en rien à l'essence du vrai message. Les dissensions, les disputes, les altercations et les guerres qui ont eu lieu entre les membres et les communautés des grandes religions abrahamiques n'ont jamais été provoquées par des raisons religieuses, mais bien plutôt par des distorsions et des interprétations erronées, et par l'ambition d'individus ou de groupes peu raffinés qui n'ont pas su rester fidèles à l'essence de la religion et qui ont été essentiellement inspirés par la colère, la haine et les intérêts personnels.

Une approche idéologique et politique de l'islam a toujours produit des opinions imprudentes qui sont le résultat de préjugés ; ajoutons à cela l'exemple inconstant et déplorable de certains soi-disant musulmans et la méthode qui consiste à examiner les choses à partir des systèmes de pensées et d'idéologie actuellement dominants. Similairement, rabaisser l'islam au rang de philosophie réactionnaire prônant la violence est une vision incorrecte qui provient du même point de vue déformé. Il est d'autant plus regrettable qu'une telle vue erronée soit exprimée par des « hommes de religion », car cela conduit à l'adoption d'une certaine position qui entraînera probablement la provocation et la colère publique.

Chaque message de l'islam est une mélodie de paix universelle, une symphonie de l'harmonie sociale, et un souffle de tolérance et de dialogue. L'insolence, la cruauté, l'hostilité et la haine ne sont autres que les rejets des âmes de ceux qui sont partiaux et qui ont leurs idées toutes faites sur l'islam ; en même temps, ces réflexions ont du mal à être digérées par certains musulmans incultes. Toutefois, dans un cœur où s'est vraiment installé l'islam, il n'y a rien d'autre qu'amour, affection et compréhension pour les créatures, et ce par amour du Créateur.

D'autre part, notre monde actuel, épuisé par des siècles de guerres, montre à nouveau les signes d'une nouvelle ère de conflits, face à l'appétit insatiable de l'humanité pour les richesses matérielles. Chaque individu qui se sent responsable, notamment le clergé des diverses religions, doit se faire l'ambassadeur de la paix et du dialogue afin de faire prévaloir la paix et l'union dans le monde, en en faisant un berceau d'amour et d'amitié. À cette fin, le Vatican a récemment ressenti la nécessité de faire des excuses pour ses actions passées et son rôle dans les Croisades. Cependant, le discours du Pape Benoît XVI à l'Université de Ratisbonne s'appuie sur la compréhension d'un empereur byzantin du XIVe siècle, Manuel II Paléologue, ce qui d'ailleurs était à l'origine l'une des raisons qui avaient poussé le Vatican à reconnaître le besoin d'émettre des excuses. Je pense que ce discours n'est que l'expression d'une opinion individuelle. J'espère sincèrement que ce discours, prononcé par un homme aussi influent que le Pape, n'ouvrira pas la voie à une nouvelle vague de provocations et d'incidents tragiques.

En sous-estimant le concept de divinité de l'islam - tout en étalant des accusations inconvenantes et offensives sur le Prophète bien-aimé de l'islam - le discours du Pape a heurté les sentiments des musulmans. Si les masses accueillent la motivation sous-jacente à ces paroles déplorables, prononcées par la plus grande instance du monde catholique, cela risquera d'encourager les groupes radicaux désireux de faire couler le sang dans les mêmes proportions que lors des Croisades.

Je souhaite sincèrement que les musulmans, qui attendent des excuses de la part du Pape - ce qui est leur droit le plus naturel - réagissent à cet événement regrettable d'une manière civilisée, de celle qui convienne le mieux aux principes de l'islam tels qu'ils ont été enseignés par le Prophète de paix et de miséricorde, afin que nous ne revoyions pas des scènes similaires à celles qui sont apparues lors de la crise des caricatures il n'y a pas si longtemps que cela.

Cet épisode du discours du Pape nous rappelle une fois de plus que toute l'humanité, comme une famille, a aujourd'hui plus que jamais besoin de dialogue. Étant devenus des voisins qui partagent, ou peut-être qui doivent partager, le même monde globalisé, il importe plus que tout que nous dépassions les distances qui résultent de différences religieuses, politiques, culturelles et idéologiques, et que nous partagions avec tout le monde les nobles principes apportés par le Messager de Dieu et l'islam qui visent à mener une vie harmonieuse.

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.