Le djihad et ses différents aspects

(Le djihad est l'un des sujets les plus mal compris par les musulmans et les Occidentaux. Fethullah Gülen analyse ce thème dans son livre I'la-yi Kelimetullah veya Cihad (Glorifier Le Nom De Dieu: le Djihad) et dans la réponse qu'il donna sur ce sujet lors d'une interview. Les points suivants sont extraits de ce livre et de cette interview.)

Qu'est-ce que le djihad?

Dérivé de la racine arabe dj-h-d, le djihad signifie utiliser toute sa force, ainsi qu'avancer vers un objectif avec tout son pouvoir et sa force et résister à toutes les difficultés.

Le djihad prit un nouveau visage avec l'avènement de l'islam: celui de l'effort sur le chemin de Dieu. C'est le sens qui vient habituellement à l'esprit aujourd'hui. Cet effort se passe sur deux fronts: interne et externe. Le front interne peut être décrit comme l'effort fourni pour atteindre sa propre essence et le front externe comme le moyen de permettre à quelqu'un d'autre d'atteindre son essence. Le premier est le grand djihad et le second est le petit djihad. Le premier consiste à surmonter les obstacles qui existent entre nous et notre essence, et entre l'âme et son accès à la connaissance, et finalement à la connaissance divine, à l'amour divin et à la félicité spirituelle. Le second consiste à supprimer les obstacles qui se trouvent entre les gens et la foi afin qu'ils puissent choisir librement de s'engager dans cette voie.

Aspects du djihad

Le petit djihad ne consiste pas seulement à se battre sur le front. En réalité, le petit djihad a une signification et une application si grandes que parfois un seul mot ou même un silence, un renfrognement ou un sourire, une entrée ou une sortie d'une assemblée - en bref, tout ce qui est fait pour l'amour de Dieu -, le contrôle de son amour et la maîtrise de sa colère en fonction de Son approbation sont tous inclus dans le petit djihad. Ainsi, tous les efforts pour réformer la société et les gens font partie du djihad, tout comme ce que nous faisons pour notre famille, nos proches, nos voisins et tout notre entourage.

En un sens, le petit djihad est matériel, alors que le grand djihad est mené sur le front spirituel, car c'est une lutte menée contre notre monde intérieur et notre ego (nafs). Quand ces deux djihads sont accomplis avec succès, l'équilibre souhaité est établi. Si l'un des deux vient à manquer, l'équilibre est détruit. Les croyants trouvent la paix et la vitalité dans un tel djihad équilibré.

Il y a autant de voies qui mènent à Dieu qu'il y a de créatures. Dieu guide sur une ou plusieurs de ces voies ceux qui cherchent le salut par amour pour Lui. Il ouvre chaque voie au bien et la protège contre les voies du mal. Tous ceux qui trouvent Sa voie ont trouvé la voie du juste milieu. Tout comme ces gens suivent le chemin du juste milieu en ce qui concerne la colère, l'intelligence et le désir, ils suivent aussi la voie du juste milieu pour le djihad et l'adoration. Cela signifie que Dieu a guidé l'humanité sur le chemin du salut.

Le petit djihad est notre obéissance active aux commandements de Dieu; le grand djihad est le fait de déclarer la guerre aux pensées et aux émotions négatives et destructrices de notre ego (méchanceté, haine, envie, égoïsme, orgueil, arrogance, luxure, etc.) qui nous empêchent d'atteindre la perfection. C'est parce que ce djihad est extrêmement difficile qu'on l'appelle le grand djihad. Ceux qui échouent au grand djihad échoueront aussi au petit djihad.

'Aïcha rapporte:

Une nuit, le Messager de Dieu me demanda: «'Aïcha, puis-je passer cette nuit avec mon Seigneur?» (Il était assez raffiné pour demander une telle permission. La noblesse et le raffinement étaient des aspects importants de sa personnalité.) Je répondis: «O Messager de Dieu, j'aimerais être avec toi, mais j'aimerais encore plus ce que tu aimes.» Le Prophète fit ses ablutions et se mit à prier. Il récita ce verset: «En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence» (3:190), puis versa des larmes jusqu'au matin.[1]

Ceci montre la profondeur intérieure et le grand djihad de notre Prophète. Le djihad est un équilibre de la conquête interne et externe. Atteindre la perfection spirituelle et aider les autres dans cette voie sont des points très importants. Atteindre la perfection interne est le grand djihad et aider les autres à l'atteindre est le petit djihad. Si l'on sépare l'un de l'autre, le djihad n'est plus le djihad. L'indolence naît de l'un et l'anarchie de l'autre. Heureux ceux qui cherchent un moyen de salut pour les autres autant qu'ils le font pour eux-mêmes! Et heureux ceux qui pensent à se sauver eux-mêmes pendant qu'ils sauvent les autres!

Cet article est d'abord paru dans Fethullah Gülen, I'la-yı Kelimetullah veya Cihad (Izmir: Nil Yayinlari, 1998) et Asrın Getirdiği Tereddütler (Izmir: TÖV Yayınevi, 1997) 3:186-219. 


 

[1] Ibn Kathir, Tafsir (Âl 'Imrân), 190. Entretien avec M. Fethullah Gülen.

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.