La Sounna dans le Coran

La Sounna est la source principale de notre vie religieuse. Elle est promue et encouragée dans le Coran: C'est Lui qui a envoyé à des gens sans Livre (les Arabes illettrés) un Messager des leurs qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse. (62:2) D'après la plupart des exégètes coraniques et des Traditionistes, la Sagesse signifie la Sounna. Le Coran, étant une exposition miraculeuse, ne contient rien de superflu ou d'extrême. Comme Sagesse vient après Livre, ce doit être quelque chose de différent. Le Livre est le Coran, et la Sagesse est la Sounna qui nous montre comment appliquer le Coran dans notre vie quotidienne.

Le Coran ordonne une obéissance absolue aux Messagers, car ils ont été envoyés pour guider les gens à la vérité dans toutes les sphères de leurs vies. Notre loyauté est à Dieu, qui a envoyé Son Messager et nous a dit de lui obéir, et non pas à la personne de cet homme: Nous n'avons envoyé de Messager que pour qu'il soit obéi, par la permission de Dieu (4:64), et: Ô vous qui croyez! Obéissez à Dieu et à Son messager et ne vous détournez pas de lui. (8:20)

L'obéissance à Dieu implique une obéissance inconditionnelle à ce qui a été révélé dans le Coran. L'obéissance au Messager signifie de suivre son style de vie de près et autant que possible en obéissant à ce qui est ordonné ou prohibé dans le Coran et par le Messager. La Sounna est un récit très détaillé et complet de sa vie. Il dit à sa communauté: «Faites attention! J'ai reçu le Livre et son semblable avec.»[1]

Comme il est dit dans le verset 8:20, les musulmans ne doivent pas se détourner du Messager. Par conséquent, désobéir, déprécier ou critiquer la Sounna revient à l'hérésie ou à l'apostasie. Beaucoup d'autres versets soulignent la nécessité de suivre la Sounna, ainsi: Ô les croyants! Obéissez à Dieu, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. (4:59) Ce verset insiste sur l'obéissance à Dieu et à Son Messager. La répétition de obéissez à la forme impérative indique que le Messager est autorisé à commander ou à interdire, et que les musulmans doivent se plier à ce qu'il dit. D'ailleurs, là où l'obéissance aux autorités musulmanes est ordonnée, il va sans dire que le Prophète a un droit ô combien plus grand d'être obéi.

Un autre verset dit: Et obéissez à Dieu et à Son messager; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Dieu est avec les endurants. (8:46) La force et l'unité des musulmans résident dans leur soumission à Dieu et à Son Messager. Le Messager a établi la Sounna en vivant le Coran, ce qui veut dire que c'est la seule voie que sa communauté puisse suivre. Partant de là, nous pouvons dire que la Sounna est plus détaillée que le Coran, et est indispensable pour mener une vie droite, en termes islamiques.

Les musulmans ne peuvent obéir à Dieu et montrer leur amour pour Lui qu'en obéissant au Messager ou en suivant sa Sounna: 'Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, alors Dieu vous aimera' (3:31); En effet, vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Dieu et au Jour dernier et invoque Dieu fréquemment. (33:21); et beaucoup d'autres versets. Ceux qui prétendent aimer Dieu ou que Dieu les aime, malgré leur non-adhérence à la Sounna, se trompent sérieusement et s'égarent.

Les musulmans doivent s'accrocher à la Sounna s'ils veulent rester sur le Droit Chemin et éviter la perdition. Par exemple, un jour, une femme dit à Abd Allah ibn Mas'ud: «J'ai entendu dire que tu appelais la malédiction de Dieu sur les femmes qui se font tatouer le corps, s'épilent le visage, écartent leurs dents de devant pour paraître plus belles, et changent la création de Dieu.»[2] Ibn Mas'ud répondit: «Tout ceci se trouve dans le Coran.» La femme objecta: «Je jure par Dieu que j'ai lu le Coran entier sans jamais y trouver rien qui se rapporte à ce sujet.» Ibn Mas'ud lui dit: «Notre Prophète appela la malédiction de Dieu sur les femmes qui portent une perruque, qui rattachent à leurs cheveux ceux d'autrui, et qui se font tatouer. N'as-tu pas lu: Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en (59:7)?»[3]

Le Coran déclare aussi:

Non! Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes. (4:65)


[1]Abu Dawud, "Sunna," 5

[2] Cela recouvre des opérations de chirurgie esthétique comme le fait de se faire changer la forme du nez ou des lèvres, de se faire faire des implants mammaires, ou de changer d'une façon ou d'une autre d'autres caractéristiques physiques par une opération de chirurgie esthétique afin de paraître plus beau ou belle. De telles opérations ne sont autorisées que lorsqu'elles sont médicalement nécessaires, comme c'est le cas pour les brûlures sévères ou les difformités.

[3]Muslim, "Libas," 120

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.