La Sounna dans les hadiths

La voie du Prophète est la voie de Dieu. La Sounna étant la voie du Prophète, ceux qui la rejettent sont, en essence, en train de rejeter (et de désobéir à) Dieu. Comme le dit le Prophète: «Quiconque m'obéit, obéit à Dieu; quiconque me désobéit, désobéit à Dieu.»[1] Une telle désobéissance est rétribuée avec l'Enfer: «Ma nation entrera au Paradis, sauf ceux qui s'y refusent.» Quand on lui demanda qui s'y refuserait, le Prophète répondit: «Quiconque m'obéit entrera au Paradis; Quiconque me désobéit s'y refuse.»[2]

La Sounna relie tous les musulmans du passé, du présent et du futur. Elle permet aussi aux musulmans de maintenir leur unité, puisqu'elle forme une culture et un système uniques. À ce propos, le Messager déclara: «Ceux qui survivront après moi seront témoins de beaucoup de disputes et de désaccords. Par conséquent, suivez ma voie et la voie de mes successeurs bien-guidés et bien-guidants. Attachez-vous fermement à cette voie - cramponnez-vous à elle avec vos dents.»[3]

Suivre la Sounna, aux niveaux individuel et collectif, devient vital quand l'islam est attaqué et que les musulmans perdent de leur suprématie. Le Messager déclara qu'«à une époque où la communauté musulmane rompra avec l'islam et donc se désintègrera, celui qui s'agrippera fermement à la Sounna obtiendra la récompense de cent martyrs.»[4] Etant donné cela, il faut demander à ceux qui la critiquent, tout comme le Coran le fait avec les incroyants: Où allez-vous donc? (81:26)


[1] Bukhari, "Ahkam," 1; Ibn Maja, "Muqaddima," 1
[2] Bukhari, "I'tisam," 2; Ibn Hanbal, 2:361
[3] Abu Dawud, "Sunna," 5; Tirmidhi, "'Ilm," 16; Ibn Maja, "Muqaddima," 6
[4] Abu Nu'aym, Hilya', 8:200; Daylami, Musnad al-Firdaws, 4:198

Pin It
  • Créé le .
Copyright © 2020 Site de Fethullah Gülen - Tous droits réservés
fgulen.com, site officiel du célèbre savant et penseur turc Fethullah Gülen.